Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Sondage

A Montpellier, le maire fait le pari de la culture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A Montpellier, le maire fait le pari de la culture

Message par Corinne G le Dim 9 Oct - 20:05


La tribune.fr Journal économique et financier

Économie France
A Montpellier, le maire fait le pari de la culture

Par Valérie Abrial | 11/04/2016, 11:07 | 805 mots

Philippe Saurel, maire de Montpellier, et les acteurs culturels de la
métropole
Philippe Saurel, maire de Montpellier, et les acteurs culturels de la
métropole (Crédits : DR)
A l’heure où les collectivités territoriales ont tendance à resserrer leur
budget culturel, Philippe Saurel a pris le contre courant et décidé de faire
de la culture un axe majeur de sa politique.
Ils étaient tous réunis à Paris... les acteurs culturels de la métropole
montpelliéraine, venus présenter leur programme, tous ensemble avec
leur « meneur » Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de
Montpellier Méditerranée Métropole, fervent défenseur de son territoire
comme terre de toutes les cultures. Un défi méritoire au moment où les
budgets culturels sont souvent gelés et subissent même parfois des
coupes sèches. La faute à la crise ? Excuse peut-être un peu trop facile
surtout lorsque l'on jette un coup d'œil sur les expériences passées en
termes d'investissement culturel. Lille étant sans doute l'exemple référent
qui, grâce à la politique culturelle portée par sa mairesse Martine Aubry
au début des années 2000, a su se relever la tête haute du désarroi
économique dans lequel elle était. Idem pour Bilbao, qui, totalement
sinistrée par la fin de la sidérurgie à la fin des années 1990, est
aujourd'hui l'une des destinations touristiques les plus attractives
notamment grâce au Musée Guggenheim dessiné par l'illustre Franck
Gerry.

Oui, il existe une économie de la culture bien réelle. Manuel Valls s'en est
rappelé récemment, lui qui a décidé d'augmenter de 2,7% le budget du
ministère de la Culture et de la Communication après deux années de
récession et stagnation historique. Valérie Pécresse également, qui
fraichement élue à la région Ile-de-France a annoncé une augmentation
de son budget culturel. Pour autant, il existe encore certaines frilosités à
investir dans la culture.

Laboratoire culturel
A Montpellier, Philippe Saurel n'est pas de ce genre là. Bien au contraire, il
fait partie de ceux qui défendent la culture comme levier de
développement social et économique. La culture ? Il en a tout
simplement fait l'élément clé de la métropole ; il a même fait de sa ville un
laboratoire culturel où nombreuses sont les personnalités qui l'ont rejoint.
Parmi elles, Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la Culture et de la
Communication qui a pris la présidence de Cinemed, le Festival de
Cinéma Méditerranéen (dirigé par Christophe Leparc, secrétaire général
de la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes), Nicolas Bourriaud, l'ancien
directeur de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris, à la tête de la préfiguration
du futur Centre d'Art Contemporain et Directeur de la Panacée (Centre de
Culture Contemporaine), Diane Dusseaux, à la tête du Musée Henri
Prades, ancienne directrice adjointe du Parc Archéologique européen de
Bliesbruck-Reinheim.

Le 7 avril, dans un restaurant parisien branché, ils étaient donc une
quinzaine à promouvoir leurs projets et programmes prouvant que
malgré les différences de styles et de disciplines (de l'art urbain à l'opéra,
en passant par la photo, la techno, l'art moderne, le livre, le cinéma, le
théâtre...) le collectif était un atout majeur, surtout pour défendre une
politique culturelle axée sur le décloisonnement des publics et la gratuité.

Culture gratuite
Un point essentiel pour Philippe Saurel : « Faire de la culture un axe
prioritaire à Montpellier, c'est lui donner un nouveau souffle, une nouvelle
inspiration. Ce qui n'est pas anodin dans la période historique que nous
traversons où notre monde a besoin d'une certaine liberté de ton. De
liberté tout court. C'est pourquoi nous avons fait le pari de la culture
gratuite, et elle l'est aujourd'hui à 90%. Le pari aussi de rayonner comme
ville culturelle de l'Europe Méditerranéenne ».

Et pour ce faire, les moyens sont déployés. D'abord le budget de
fonctionnement des deux collectivités, l'un des plus importants en France
: plus de 62 millions d'euros. Quant à l'investissement, plus de 120
millions d'euros sont prévus sur le mandat 2014-2020. En ce qui
concerne, le rayonnement et l'accès pour tous à la culture, les plus
grands festivals et manifestations ont été décentralisés dans les 31
communes qui composent la Métropole de Montpellier.

Le soutien à la diffusion culturelle, l'aide à la création, la réalisation de
nouveaux équipements ou encore le développement des formations
artistiques visent à faire de Montpellier une véritable émulation culturelle.
En 2016, 18,7 millions d'euros de subventions ont été attribuées dans
tous les domaines de la culture. Trois nouveaux équipements sont prévus
d'ici 2020 : un futur Centre d'Art Contemporain à deux pas de la gare
Montpellier Saint-Roch, le Conservatoire à Rayonnement Régional
prochainement relocalisé et un lieu qui regroupera toutes les Archives
municipales actuellement réparties dans différents espaces de la ville. De
grands chantiers, qui associés à la transversalité des actions culturelles,
patrimoniales et touristiques ont pour ambition de faire de la Métropole
Montpelliéraine une référence culturelle d'excellence au cœur de la
Méditerranée. Et pourquoi pas une destination incontournable....


Corinne G

Messages : 10
Date d'inscription : 28/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum